La différence entre capital risque et capital investissement

Pour se développer, les entreprises ont besoin de ressources financières. Ce besoin peut se manifester à tout moment de leur cycle de vie ; soit en phase de création soit en phase de développement. À chacune de ces phases correspond un type d’investissement approprié appelé capital-risque ou capital-investissement. Cet article mettra en lumière le fonctionnement de ces deux types d’investissement et ce qui les différencie.

Que comprendre du capital-risque ?

Le capital-risque est un apport financier mis à la disposition d’une jeune entreprise n’ayant pas les ressources nécessaires pour son développement. Généralement ce sont les start-ups qui profitent de ce type d’investissement pour se développer sur le marché.

Fonctionnement

Lorsqu’une jeune entreprise a une idée géniale ou sort un nouveau produit, elle n’a souvent pas les ressources nécessaires pour financer son développement. Le capital-risque peut consister à l’apport d’une certaine somme d’argent, d’une technologie, d’un réseau de contacts, mis à disposition pour son développement. Cet apport permet au capital-risqueur d’avoir des actions dans la jeune entreprise.

Avantages

À la création d’une entreprise, il est difficile d’obtenir des prêts auprès des banques. À ce stade, le capital-risque vient sauver ces jeunes entreprises. En ce qui concerne l’investisseur, dès que l’entreprise arrive à décoller, les profits peuvent facilement doubler.

Les inconvénients

L’investisseur prend un risque de perte. En cas d’échec ou de faillite de l’entreprise, l’investisseur perd tout ce qu’il a investi. Un autre risque est de ne pas trouver preneur pour revendre ses actions.

Que comprendre du capital-investissement ?

Le capital-investissement consiste à prendre des participations dans le capital de petites et moyennes entreprises, afin de financer leur croissance ou leur survie. Ce type d’investissement intervient lorsque les entreprises ont atteint un certain seuil de maturité et veulent des capitaux pour accroître leur marché ou lancer un nouveau produit. Cet investissement est conditionné par l’entrée de l’investisseur dans le capital de l’entreprise bénéficiaire.

Avantages

L’entreprise bénéficiaire a de fortes chances de recevoir un appui financier important puisqu’elle n’est plus au début de ses activités. Dans cette situation, c’est sa rentabilité qui sera son plus grand atout. Elle bénéficiera aussi d’un accompagnement à long terme pour l’atteinte des objectifs.

Par ailleurs, les investisseurs auront une part dans les actions et partageront les profits générés par l’entreprise. C’est le retour sur investissement, preuve qu’ils ont fait une bonne affaire.

Inconvénients

Le plus gros risque c’est l’absence de résultats. Lorsque le retour escompté n’est pas au rendez-vous, le capital investi est menacé. Les investisseurs perdent tout ce qu’ils ont investi si l’entreprise ne réussit pas à faire décoller le nouveau produit ou relancer ses activités. Les parts qu’ils détiennent dans l’entreprise les obligent à partager les pertes et les gains. Donc ils ne peuvent pas espérer le remboursement de leur investissement.

Différence entre capital-risque et capital-investissement

Quand on observe ces deux types de capital, il faut remarquer qu’il y a certaines nuances. Ces formes d’investissement se différencient par leur but et la phase à laquelle ils interviennent. Même si les risques semblent être les mêmes, les buts ne sont pas identiques. C’est en cela que se trouve leur différence. Le capital-risque intervient dans une société en phase de création ou qui est juste à ses débuts alors que le capital-investissement intervient dans les entreprises qui ont fait déjà leur preuve et veulent s’étendre